Réseaux de la ville de Paris

Le futur des banques passera par l’open-banking

Afin de proposer des solutions innovantes, les banques se tournent de plus en plus vers l’open-banking. Un concept qui, basé sur le partage de données clients, est en passe de révolutionner le système bancaire.

Poussées par la nouvelle directive européenne relative au paiement (DSP2) favorisant la concurrence et l’accès aux données des clients qui entrera en vigueur début 2018, les banques doivent s’ouvrir aux avancées technologiques. Et l’open-banking semble être la solution.

L’open-banking couvre deux concepts. D’une part, l’open data qui est l’accès aux données publiques et librement accessibles. Et d’autre part, l’open-banking qui est le partage, sous conditions, d’une partie des données clients à d’autres services. Ces données transmises concernent, entre autres, les virements et les opérations bancaires quotidiennes. Les professionnels tiers auront ainsi la possibilité de se connecter aux services de la banque pour y développer leurs propres applications. Ce partage de données est en partie rendu possible grâce aux API (Application Programming Interface) – des interfaces de programmation servant de lien entre une base de données et un programme. Ce modèle d’interface dit “ouvert” constitue une étape primordiale pour dynamiser le secteur financier. Avec ce système, c’est l’ensemble du système bancaire qui doit sortir de sa zone de confort afin de dégager de nouvelles sources de revenus.

Une expérience utilisateur personnalisée

Un des objectifs de l’open-banking est de répondre aux exigences des clients autour d’une expérience utilisateur sur-mesure et plus rapide. De cette idée est né le Personal Finance Management qui a pour but de vous aider à mieux gérer vos finances au quotidien. Par exemple, il est désormais possible d’agréger plusieurs comptes de différentes banques pour mieux gérer votre épargne. Certaines applications vont même jusqu’à anticiper vos dépenses et vous alertent avant même que vous soyez à découvert. Mais l’open-banking ne s’occupe pas seulement de la gestion de vos finances. D’autres services vous permettent d’effectuer des remboursements à vos proches sans avoir besoin de renseigner leur RIB.

Malgré l’aspect innovant de ces applications, la question de la protection des données personnelles interroge. Mais cette interrogation sera sans aucun doute surmontée grâce aux technologies qui voient le jour actuellement – à l’instar du blockchain.